× Attention : Javascript est désactivé dans votre navigateur. L'application requiert son activation. Merci d'activer Javascript dans votre navigateur.

La Règle du jeu réalisation/ mise en scène Christiane Jatahy à La Comédie-Française: Une réécriture inégale du film de Jean Renoir

 http://mlascene-blog-theatre.fr/regle-jeu-jatahy/ 

Christiane Jatahy aime, à n’en pas douter, bousculer les frontières des genres. La Règle du jeu qu’elle monte à la Comédie-Française interroge le lien entre cinéma et théâtre. Réécriture revendiquée du célèbre film de Jean Renoirsorti en 1939, la pièce épouse son modèle au point d’exacerber la tension entre dissolution et recréation.

La Règle du jeu de Christiane Jatahy pose les limites d’une réécriture sans enjeu profond de recréation. Pourquoi avoir choisi de monter, « remonter », le film de Renoir ? La réalisatrice/ metteure en scène répond par l’ancrage théâtral revendiqué par le cinéaste et la genèse du film: Marivaux, Musset, et le chassé-croisé amoureux qui s’achève tragiquement. Pourtant, La Règle du jeu de Jean Renoir, est encore admiré aujourd’hui pour ces partis pris cinématographiques, notamment, la profondeur de champ qui sépare image première à laquelle on pourrait adhérer de celle, éloignée, qui la contredit. Procédé qui permettait de révéler les hypocrisies de la société aristocratique d’avant-guerre, prisonnière du jeu mondain, et prête à excuser le meurtre. 

Finalement, ce sont les parties filmées par Christiane Jatahy qui présentent le plus d’intérêt, comme nous l’avons dit précédemment, par les prises de vues tournées dans le lieu même de la représentation. Car, sur le plateau, malgré l’engagement des acteurs et leur naturel saisissant ( Jérôme Pouly, Elsa Poivre, Suliane Brahim, Julie Sicard, Jérémy Lopez, Laurent Lafitte, Serge Bagdassarian, truculent à souhait), l’ensemble manque de matière. On fait chanter le public ( beaucoup – trop?), on lui fait balancer les bras, on lui demande de choisir si un personnage doit quitter la scène, on utilise l’avant-scène comme si le sens des déplacements avait été sacrifié. Quant à la vidéo, elle est souvent peu convaincante, voire superficielle. Un drone sur scène. Dans quel but? Uniquement, créer une image choc, bouche ouverte, tête renversée? Là encore, son utilisation ne prendra sens que dans l’image finale tournée, en extérieur, place Colette, lorsque les invités rentreront au théâtre, laissant le corps abandonné de l’homme assassiné sur le pavé, et que le drone en s’élevant dans la nuit, lui niera définitivement toute matérialité humaine.

Il est dommage que le jeu sur le plateau ne parviennent pas à se régler aussi bien que celui sur pellicule. Le tracé aurait été alors réussi.

...


Parcourir les communiqués par categorie :


Membre de surlesplanches.com ? Connectez-vous pour gérer vos contenus.

Sinon n'hésitez pas ... devenez membre de surlesplanches.com.

surlesplanches.com    pour ceux qui font le théâtre, par ceux qui font le théâtre.

Initiative indépendante, surlesplanches.com est né en 2000. Il est gratuit, sans publicité et ouvert à tous.


Contact :

laurent.houmeau@surlesplanches.com

e-media management
10, passage Marie-Michel Bioret
92 220 Bagneux
France