× Attention : Javascript est désactivé dans votre navigateur. L'application requiert son activation. Merci d'activer Javascript dans votre navigateur.

Aujourd'hui, c'est Ferrier, Théâtre de l'Européen

Comédie de et par Julie Ferrier, mise en scène d'Isabelle Nanty. Après le Palais des glaces, Julie Ferrier continue à l’Européen : – 1h30 de rire – qui nous révèle une grande comédienne. Pas de décor – ou presque –, quelques costumes, et surtout du talent pour enchaîner et camper des personnages. Julie Ferrier, excelle dans la transformation plastique, de personnage en personnage, elle arrive à nous faire croire qu’elle est vraiment laide, qu’elle est vraiment vieille et confite. Et elle ne résiste pas pourtant – et nous non plus – à nous dévoiler ses charmes ! Elle nous démontre le contraire le temps d’un striptease où ses cheveux gras et en boule laissent la place à une superbe crinière ! Le petit monde de Julie Ferrier, c’est d’abord celui de Juliette, l’ado de la Cité. Elle disparaît sans formes aguichantes dans son survêt Tacchini, et nous fait partager son rêve d’être danseuse de « Hip-Hop claquette ». La mère de Juliette, c’est la coco vrai de vrai, Présidente de l’assoc des locataires du bloc EF à la Cité ; elle nous crache, de derrière un épais nuage de Gitane, ses dernières luttes et ses derniers bouts de poumons avant de nous quitter en expirant un sifflement poussif de l’Internationale – signe des temps (?). Non loin de là, la conseillère d’éducation veille sur Juliette et ses absences scolaires, telle un dieu Toutankhamon maintenu sur terre pour recadrer les jeunes prédélinquants en pulsant quelques paroles de son appendice buccal ; Il y aussi la prof de musique, la simplette du guide-chant, la frappadingue du diapason, qui nous – Public – fait chanter en canon « Vent frais, vent du … » . Et puis celle qui l’a tirée de là, la prof de danse, une vraie sadique qui vire de son cours une petite grosse « parce que t’es une grosse vache ! Et maintenant tu vas partir en faisant la vache, pour nous distraire, allez ! ALLEZ ! MEUHHH». Enfin il y a la prof d’art plastique, Martha, une réchappée du Mur, qui philosophe sur l’Art –conception-gestation-expulsion- derrière de grosses lunettes qui cachent cet œil mi-clos, propres aux cardiaques congénitaux et dont le déshabillé noir laisse échapper un sein de temps en temps. Julie Ferrier est proche du public, elle l'interpelle sans vergogne pour l'impliquer dans son action. Elle fait partie de cette grande famille des déjantés – pour preuve la proximité d’Isabelle Nanty – , (l’esprit d’Elie Kakou n’est pas loin). Un vrai moment de bonheur ! et en plus c’est une belle femme ! THEATRE DE L'EUROPEEN 5, rue Biot 75017 PARIS M° Place de Clichy Tél: 01 43 87 29 89

Parcourir les sorties par categorie :


Membre de surlesplanches.com ? Connectez-vous pour gérer vos contenus.

Sinon n'hésitez pas ... devenez membre de surlesplanches.com.

surlesplanches.com    pour ceux qui font le théâtre, par ceux qui font le théâtre.

Initiative indépendante, surlesplanches.com est né en 2000. Il est gratuit, sans publicité et ouvert à tous.


Contact :

laurent.houmeau@surlesplanches.com

e-media management
10, passage Marie-Michel Bioret
92 220 Bagneux
France