× Attention : Javascript est désactivé dans votre navigateur. L'application requiert son activation. Merci d'activer Javascript dans votre navigateur.

Imagine, par Julien Cottereau

Soyons clair, ce monsieur là ne fait pas partie (du moins pas encore !) de la programmation du In. Mais l'univers qu'il crée autour de lui, drôle, poétique et émouvant, mérite une reconnaissance et un succès à la mesure de son talent : immense ! Une goutte d'eau qui tombe. Un cœur qui bat. Et un personnage au physique incertain. A mi-chemin entre un Pinocchio qui aurait grandi trop vite et un Pierrot lunaire. Un personnage absurde et tendre. Pragmatique rêveur. Beau assurément, dans ses pantalons trop courts, ses chaussures de clown et ses airs de naïf. Beau dans cette simplicité magnifique qu'il transcende en une bulle d'éternité. Aucun décor. Aucun accessoire. Aucun artifice. Julien Cottereau n'a besoin que de son talent (et d'une poignée d'effets de lumières) pour conduire son public au bord de l'extase. Ou plutôt, devrais-je écrire de ses talents. Talent de mime d'abord. Qui fait sortir tout un monde de monstres, princesses et jongleur du bout de ses doigts. Talent de bruiteur aussi. Quasi ventriloque qui fait rebondir balles, aboyer chiens, rugir monstres et pleurer violoncelles. Avec simplicité et grâce. Et qu'il balaie, mâche du chewing-gum, saute à la corde, s'essaie aux armes à feu ou à la photo, qu'il s'adonne aux joies du mannequinat ou passe au vote, comme au temps passé des arènes romaines, notre bonhomme distille rêves, émotions et rires. Facétieux, il joue avec le public, invitant l'un à une partie de foot, l'autre à une séance de tir. Leur donnant fort habilement la vedette. Et toujours dans le respect de l'autre. Voilà, sans conteste, un spectacle beau. Beau, parce qu'il apporte un soin particulier à l'esthétique. Celle du geste, celle de l'image, celle de la lumière. Un spectacle drôle, infiniment. Un spectacle universel enfin. Parce que sans parole, bien sûr. Mais surtout parce qu'il s'adresse à ce que l'humanité a de plus beau, de plus rare, de plus cher aussi : notre enfance. Une enfance qu'il nous fait retrouver. Avec émerveillement. Parce qu'il nous ouvre la porte sur tous les imaginaires, ceux que l'on croyait possibles, jadis. Et dans lesquels il nous embarque, sans sommation ni garantie de retour. Alors, tout ce que l'on souhaite à ce drôle de clown poète, c'est de pédaler loin sur son petit vélo de fortune. Loin et haut. Très, très haut. Karine PROST www.ruedutheatre.info blog : http://juliencottereau.canalblog.com

Parcourir les sorties par categorie :


Membre de surlesplanches.com ? Connectez-vous pour gérer vos contenus.

Sinon n'hésitez pas ... devenez membre de surlesplanches.com.

surlesplanches.com    pour ceux qui font le théâtre, par ceux qui font le théâtre.

Initiative indépendante, surlesplanches.com est né en 2000. Il est gratuit, sans publicité et ouvert à tous.


Contact :

laurent.houmeau@surlesplanches.com

e-media management
10, passage Marie-Michel Bioret
92 220 Bagneux
France